promesse


promesse

promesse [ prɔmɛs ] n. f.
• v. 1131; lat. promissa, p. p. de promittere promettre
1Action de promettre, fait de s'engager à faire qqch. engagement. Faire des promesses, de grandes promesses. Tenir sa promesse, être fidèle à sa promesse. Manquer à sa promesse. « Dès qu'un intérêt fait promettre, un intérêt plus grand peut faire violer la promesse » (Rousseau). Dégager, délier qqn de sa promesse : rendre sa parole à qqn. J'ai votre promesse, je compte sur votre promesse. Arracher une promesse à qqn. (Souvent au plur.) Paroles prononcées pour promettre qqch. parole (d'honneur), serment. Promesse solennelle, sincère. Promesse sur parole. gentlemen's agreement. Promesse de Gascon; promesses en l'air. Tromper par des promesses. « Ah ! certes, on n'est pas avare de promesses, chacun les prodigue » (Zola). Des promesses de soutien électoral. La promesse de (et inf.), que (et futur, condit.). « La promesse que Mme Grosgeorge lui avait faite de réfléchir à son cas » (Green). « Rapporter la promesse que l'Allemagne soutiendrait [...] son alliée » (Martin du Gard).
Dr. « Engagement de contracter une obligation ou d'accomplir un acte » (Capitant). contrat, convention, engagement. Exécuter une promesse. Promesse d'achat, de bail, de vente : engagement d'acheter, de louer, de vendre à des conditions déterminées, par contrat ( acompte, arrhes, dédit) . — Promesse de mariage (aussi fiançailles) . Promesse d'action ou promesse : valeur mobilière ne donnant pas encore les mêmes droits qu'une action.
2(XVIIe) Littér. Espérance donnée par un événement, une chose. « Et les fruits passeront la promesse des fleurs » (Malherbe). « Les jeunes gens ne sont-ils pas tous disposés à se fier aux promesses d'un joli visage ? » (Balzac). « La beauté n'est que la promesse du bonheur » (Stendhal). annonce, signe. « un beau ciel propre et pâle plein de promesses de chaleur et de lumière » (Maupassant).

promesse nom féminin (latin promissa, de promittere, promettre) Action de promettre quelque chose ; engagement que l'on prend en promettant quelque chose : Tenir sa promesse. Littéraire. Assurance donnée à quelqu'un par quelque chose : Ce ciel sans nuages est la promesse d'une belle journée. Cérémonie scoute engageant le jeune dans l'organisation. ● promesse (citations) nom féminin (latin promissa, de promittere, promettre) René Descartes La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650 Je mettais entre les excès toutes les promesses par lesquelles on retranche quelque chose de sa liberté. Discours de la méthode Georges Duhamel Paris 1884-Valmondois, Val-d'Oise, 1966 Académie française, 1935 Il faut tenir les promesses que l'on n'a pas faites. Défense des lettres Mercure de France André Frénaud Montceau-les-Mines 1907-Paris 1993 Malhabiles nous sommes à nous atteindre, les hommes, malgré la promesse entrevue dans l'eau du regard. Il n'y a pas de paradis Gallimard François de Malherbe Caen 1555-Paris 1628 La moisson de nos champs lassera les faucilles, Et les fruits passeront la promesse des fleurs. Stances François de Malherbe Caen 1555-Paris 1628 N'espérons plus, mon âme, aux promesses du monde, Sa lumière est un verre, et sa faveur une onde […]. Stances Claude Mauriac 1914 La femme est une promesse non tenue. Ici, maintenant Grasset André Maurois Elbeuf 1885-Neuilly 1967 Académie française, 1938 Il est injuste et absurde de rendre les êtres comptables de leurs promesses. Climats Grasset Confucius, en chinois Kongzi ou Kongfuzi [maître Kong] 551-479 avant J.-C. Quand on peut accomplir sa promesse sans manquer à la justice, il faut tenir sa parole. Entretiens, I, 1 (traduction S. Couvreur) Machiavel, en italien Niccolo Machiavelli Florence 1469-Florence 1527 Le sage seigneur ne peut garder sa foi, ni ne le doit, si cette observance se tourne contre lui, et que les causes qui l'ont induit à promettre soient éteintes. Non può uno signore prudente, né debbe, osservare la fede, quando tale osservanzia li torni contro e che sono spente le cagioni che la feciono promettere. Le Prince, XVIII promesse (expressions) nom féminin (latin promissa, de promittere, promettre) Plein de promesses, dont les qualités ou certaines caractéristiques suscitent l'espoir de futures réalisations. Promesse d'action, certificat remis au souscripteur d'une action non disponible au moment de la constitution d'une société ou d'une augmentation de son capital, les formalités étant encore en cours. Promesse de vente, avant-contrat de vente. ● promesse (synonymes) nom féminin (latin promissa, de promittere, promettre) Action de promettre quelque chose ; engagement que l'on prend en promettant...
Synonymes :

promesse
n. f.
d1./d Action de promettre, engagement écrit ou verbal de faire, de donner qqch.
|| DR Engagement de contracter une obligation, d'accomplir un acte. Promesse de vente, d'achat.
d2./d Fig. Espérance que l'on conçoit au sujet de qqch ou de qqn. Jeune poète plein de promesses.

⇒PROMESSE, subst. fém.
A. —1. Assurance, le plus souvent verbale, de faire ou de dire quelque chose. Synon. engagement, parole, serment. Il tint parole, chose rare. Sans lui, sans ses encouragements, sans ses promesses, rien n'était possible (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p.191). N'oubliez pas que je considère votre promesse comme ferme et que je vous attends à Prague entre le 20 juillet et le 15 septembre (CLAUDEL, Corresp. [avec Gide], 1911, p.181):
1. Là le duc de Bourgogne offrit ses services au dauphin, jura de servir lui et le roi son père contre tous leurs adversaires. Le dauphin reçut cette promesse et jura de son côté d'aider et défendre de tout son pouvoir le duc...
BARANTE, Hist. ducs Bourg., t.4, 1821-24, p.109.
SYNT. Promesse écrite, formelle, mutuelle, orale, sacrée, solennelle, verbale; promesse d'alliance, d'argent, de discrétion, d'obéissance, de paix, de pardon, d'une prime, de renoncement; téméraire promesse; accomplir, donner, enfreindre, garder, oublier, ratifier, remplir, renouveler, signer, violer sa/ses promesse(s); être fidèle, manquer à sa/ses promesse(s); être lié par une promesse; compter sur la promesse de qqn; revenir sur sa promesse; malgré, selon, suivant sa/ses promesse(s).
Promesse à temps. Promesse temporaire. L'adhésion à la révolution ne doit pas être une promesse à temps sur laquelle il soit un jour licite de revenir (NIZAN, Conspir., 1938, p.64).
Promesse de + inf. Quoi qu'il en soit, reçois ici mon inviolable promesse de n'avoir jamais d'autre femme que toi et de devenir ton mari sitôt que cela sera en mon pouvoir (HUGO, Lettres fiancée, 1820, p.24). En retour de leur promesse de ne s'évader point et d'observer les lois du Reich, ils se trouvaient affranchis des barbelés et goûtaient toutes les ivresses du chien à l'attache (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p.275).
Promesse que. L'amitié n'est plus possible entre nous sans un pacte, une promesse solennelle qu'elle sera un jour autre chose (MONTHERL., J. filles, 1936, p.1051):
2. Le surlendemain arriva à la hâte un officier supérieur, aide de camp du maréchal, tout exprès envoyé pour apporter ses très humbles excuses, ses plus humbles respects et la promesse qu'il ne le ferait plus.
VIGNY, Mém. inéd., 1863, p.86.
Faire une promesse. S'engager moralement. Oui, j'aime qu'on rapporte sa paie et qu'on soit de parole, quand on a fait une promesse (ZOLA, Assommoir, 1877, p.704).
SCOUTISME. Promesse (scoute). ,,Engagement personnel du jeune au projet commun du groupe auquel il adhère`` (Éduc. 1979). Faire sa promesse.
Mentir à sa/ses promesse(s). Ne pas tenir sa/ses promesses. On verrait un peu si l'oncle oserait mentir une fois encore à ses promesses, en face d'un mourant, dans une chambre si triste, qu'une lampe fumeuse éclairait mal (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p.345).
Rendre sa/ses promesse(s). Délier quelqu'un de sa parole. Dites-lui que je lui rends ses promesses, que moi-même je la prie de se donner au ciel (COTTIN, Mathilde, t.2, 1805, p.304).
Tenir sa/ses promesse(s). Accomplir ce qui a été promis. Il est revenu, heureux de la revoir et heureux aussi d'avoir tenu ses promesses, d'avoir vécu toute une année en garçon sage, sans sacrer ni boire (HÉMON, M. Chapdelaine, 1916, p.102).
Expr. et loc.
Promesse de Gascon. V. gascon B 2.
Promesse de marin. Promesse qu'il ne faut pas croire. Protée: Mais il a déjà dû te promettre quelque chose? Brindosier: Promesse de marin! Il jure trop facilement (CLAUDEL, Protée, 1927, I, 5, p.376).
Promesse des grands n'est pas héritage (vx). ,,Il ne faut pas se fier aux promesses des grands`` (REY-CHANTR. Expr. 1979).
DR. CIVIL. ,,Engagement de contracter une obligation ou d'accomplir un acte`` (CAP. 1936). Promesse d'achat, de bail.
Promesse de mariage. ,,Engagement pris envers une personne de contracter mariage avec elle`` (CAP. 1936). Après le prône, le curé annonça du haut de la chaire qu'il y avait promesse de mariage entre Victoire-Adélaïde Martin et Joséphin-Isidore Vallin (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, Martine, 1883, p.113).
Promesse de vente. ,,Contrat unilatéral, par lequel une personne s'engage à vendre une chose à l'autre partie, sans que celle-ci consente immédiatement à l'acheter`` (LEMEUNIER 1969). Les actes d'acquisition se font par promesses de vente sous seing privé jusqu'à ce que nous soyons maîtres de tous les terrains (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p.16).
Sur la promesse de. Une saisie faite chez une jeune personne qui avait meublé un appartement à crédit, sur la promesse d'un lieutenant de chasseurs (JOUY, Hermite, t.5, 1814, p.162).
RELIG. Enfants, peuple de la promesse. Les élus. Jadis les Hébreux, héritiers de la promesse faite par Dieu à Abraham et ses descendants (...); depuis: les élus appelés à l'héritage du ciel (MARCEL 1938).
2. Au plur. Paroles prodiguées sans intention ou sans possibilité de les mettre à exécution. Promesses mensongères, mirobolantes, ronflantes, trompeuses; promesses électorales; promesses en l'air; bercer qqn de promesses; faire des promesses, de belles promesses; payer qqn de promesses/en belles promesses. Ah! ils ne sont pas chiches de bonnes paroles. Veux-tu des promesses, en voilà! Et ils vous nourrissent de vieilles semelles, et ils vous flanquent à la porte comme des chiens! (ZOLA, Bonh. dames, 1883, p.546). Plus ils accumulaient de belles promesses, plus les gens sérieux soupçonnaient des pièges (...) car les utopistes eussent mené le monde à des désastres, à la tyrannie et à la bêtise, si on les avait écoutés (SOREL, Réflex. violence, 1908, p.201):
3. Nous le gagnerons par des flatteries, par des présents, et surtout par des promesses. Les promesses coûtent moins que les présents et valent beaucoup plus. Jamais on ne donne autant que lorsqu'on donne des espérances.
A. FRANCE, Île ping., 1908, p.215.
Fam. Se ruiner en promesses. ,,Faire beaucoup de promesses qu'on ne tient pas`` (Ac. 1835-1935).
B. —1. [À propos de qqn] Espérance que l'on conçoit des qualités ou des talents d'une personne. Être riche de promesses. Ce caractère si pur, si noble, si sensible, qui a tenu toutes les promesses de l'enfance (KRÜDENER, Valérie, 1803, p.262). Près de lui [le chanteur], l'autre [sa femme] ne semblait guère qu'une élève, admirablement douée, la promesse d'un génie futur (A. DAUDET, Femmes d'artistes, 1874, p.84). On a dit que la beauté est une promesse de bonheur (PROUST, Prisonn., 1922, p.140):
4. Tu passais dans le soleil, avec ta chevelure d'or; tu étais une promesse m'annonçant que tu me ferais connaître, un jour, la nécessité de cette création, de cette terre, de ces arbres, de ces eaux, de ce ciel, dont le mot suprême m'échappe encore...
ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p.1407.
2. [À propos de qqc.] Assurance ou espérance que semblent donner certaines choses, certains événements. Promesse de beau temps. Ce soir-là, le crépuscule apportait, dans sa pâleur sereine, la promesse d'une splendide matinée (ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p.1472). En avril, quand on s'est mariés, les pêchers étaient en fleurs. Ils recommencent à fleurir, c'est une promesse (RAMUZ, Derborence, 1934, p.58):
5. ... l'étrange appel que je ne cesserais plus jamais d'entendre comme la promesse qu'il existait autre chose, réalisable par l'art sans doute, que le néant que j'avais trouvé dans tous les plaisirs et dans l'amour même...
PROUST, Prisonn., 1922, p.263.
Plein de promesses. Une terre pleine de promesses. Le nom de la Grèce, plus encore que celui de l'Espagne ou de l'Italie, est plein de promesses (ABOUT, Grèce, 1854, p.2). Le cinéma, art plein de promesses, allait faire profiter de ses techniques toutes neuves le roman (SARRAUTE, Ère soupçon, 1956, p.12).
En partic. Promesse de. Annonce, signe de. Promesse de pluie, de vent. Toute rougeur mal placée, toute altération de la peau lui semblaient promesses de chancre (ARNOUX, Double chance, 1958, p.168).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1150 «action de promettre quelque chose» (Conte de Flore et de Blancheflor, éd. J.-L. Leclanche, 1405); 2. 1607 [éd.] «assurance ou espérance que semblent donner certaines choses, certains événements» (MALHERBE, Prière pour le roy allant en Limozin ds Le Parnasse des plus excellens poetes de ce temps, t.1, f° 32 v°). Empr. au b. lat. promissa, fém. «action de promettre quelque chose» (fin du Ves. ds BLAISE, Lat. chrét.), issu du plur. du subst. neutre promissum «id.», lui-même issu par subst., du part. passé de promittere, v. promettre. Fréq. abs. littér.:3243. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 5003, b) 3858; XXes.: a) 4212, b) 4922.

promesse [pʀɔmɛs] n. f.
ÉTYM. V. 1131; lat. promissa, p. p. au plur. neutre de promittere. → Promettre.
1 Action de promettre, fait de s'engager à faire qqch. || Faire des promesses, de grandes, de hautes promesses (→ Auteur, cit. 33; entrée, cit. 20). || J'ai votre promesse, je compte sur votre promesse. || Les promesses et les actes, les effets (cit. 11). || « Le sénat n'épargnait promesse ni menace » (→ Calmer, cit. 3). || « Espère en ton courage, espère (cit. 29) en ma promesse ». || Extraire (cit. 8), arracher une promesse à qqn.
Engagement ainsi contracté. || Accomplir (cit. 6), remplir, tenir sa promesse (→ Appuyer, cit. 11; foi, cit. 15). || Être, rester fidèle à sa promesse. || Gage d'une promesse. || Enfreindre (cit. 2), oublier (→ Inconséquent, cit. 3), trahir (→ 1. Mine, cit. 18), violer sa promesse. || Faillir (cit. 4), manquer à sa promesse (→ Identité, cit. 12; mont, cit. 7). || Se dédire d'une promesse. Rétracter (se). || Dégager, délier quelqu'un de sa promesse. Rendre (sa parole). → Abri, cit. 12.
1 Dès qu'un intérêt fait promettre, un intérêt plus grand peut faire violer la promesse; il ne s'agit plus de la violer impunément : la ressource est naturelle; on se cache et l'on ment.
Rousseau, Émile, II.
2 Mes patrons sont puissants, et je puis vous promettre le succès si vous pouvez me promettre le plus profond secret, même avec vos enfants, et me tenir votre promesse (…)
Balzac, l'Initié, Pl., t. VII, p. 375.
(Souvent au plur.). Paroles prononcées pour promettre quelque chose. Assurance, déclaration, foi, parole (d'honneur), protestation, serment. || Promesse solennelle (→ Pacte, cit. 2), sincère. || Promesses ronflantes, trompeuses, de Gascon; promesses vaines, en l'air. Vent. || Payer en belles promesses. Singe (monnaie de). || Promesse qu'on est incapable de tenir. Ivrogne (serment d'). || Bercer qqn de promesses, appâter qqn par des promesses. || Rivaliser de promesses. Surenchère. || Promesses électorales. || Promesse à Dieu. Vœu. || Promesse sur parole (anglicisme : gentleman's agreement). || Abuser (cit. 15), amuser (cit. 6), tromper par des promesses (→ Alchimiste, cit. 1).
3 Ah ! certes, on n'est pas avare de promesses, chacun les prodigue, les préfets, les ministres, l'empereur. Et puis, la route poudroie, rien n'arrive (…)
Zola, la Terre, II, V.
4 (…) il ne suffit pas d'être honnête, une fois la promesse faite. Il faut encore être scrupuleux dans le choix des promesses et promettre peu pour être sûr de tenir.
Sartre, Situations I, p. 224.
Des promesses de soutien électoral (cit. 2), de souvenirs éternels (→ Accumuler, cit. 9). || Sous la promesse d'un loyer garanti (→ Astreinte, cit.). || La promesse de…, suivi de l'inf. (→ Incorporer, cit. 9; mesmériste, cit.). || La promesse que…, suivi du futur ou du conditionnel (→ Carte, cit. 1).
5 (…) Que chaque espèce en ambassade
Envoyât gens le visiter,
Sous promesse de bien traiter
Les députés, eux et leur suite (…)
La Fontaine, Fables, VI, 14.
6 (…) quand j'aurai écrit le livre dont ces pauvres petites m'ont arraché la promesse (…)
Loti, les Désenchantées, V, XXXVII.
7 Malgré tout, elle emportait avec elle la promesse que Mme Grosgeorge lui avait faite de réfléchir à son cas.
J. Green, Léviathan, II, VIII.
(V. 1283). Dr. « Engagement de contracter une obligation ou d'accomplir un acte » (Capitant). Billet, contrat, convention, engagement, pollicitation (→ Approuvé, cit.; bail, cit. 7; 1. plaid, cit.). || Exécuter une promesse (→ Garantir, cit. 3). || Promesse d'achat, de bail, de vente : engagement d'acheter, de louer, de vendre à des conditions déterminées, par contrat ( Acompte, arrhes, dédit).Promesse de mariage : engagement pris envers une personne de contracter mariage avec elle (engagement qui n'oblige pas juridiquement). → Autel, cit. 26; garantir, cit. 6. Fiançailles (cit. 2). || Il y a promesse de mariage entre M. X… et Mlle Y…
8 (…) chez eux (les Allemands) l'amour est plus sacré que le mariage. C'est par une honorable délicatesse, sans doute, qu'ils sont surtout fidèles aux promesses que les lois ne garantissent pas : mais celles que les lois garantissent sont plus importantes pour l'ordre social.
Mme de Staël, De l'Allemagne, I, IV.
Promesse d'action ou promesse : valeur mobilière ne donnant pas encore les mêmes droits qu'une action.
(Théol. cathol.). || Promesse faite par Dieu (cit. 47) aux hommes. || Les enfants de la promesse : les élus (cf. Pascal, Pensées, VII, 513). || Le peuple de la Promesse : les Hébreux (→ Déréliction, cit. 2).
Engagement des scouts à respecter les principes du scoutisme. || Faire sa promesse.Texte de cet engagement. || Oublier la promesse.Cérémonie qui entoure cet engagement. || Lors de la promesse de X…
2 (Déb. XVIIe). Littér. Assurance ou espérance que semblent donner (une chose, un événement). || « Et les fruits passeront la promesse des fleurs » (→ Faucille, cit. 2, Malherbe). || Une gorge (cit. 10) encore peu formée, mais qui faisait les plus admirables promesses. || « La beauté (cit. 10) n'est que la promesse du bonheur » (Stendhal). Annonce, signe (→ Beauté, cit. 14, Proust). || La liberté (cit. 25), mot plein de promesses. || Une œuvre de débutant pleine de brillantes promesses.
9 Les jeunes gens ne sont-ils pas tous disposés à se fier aux promesses d'un joli visage, à conclure de la beauté de l'âme par celle des traits ? Un sentiment indéfinissable les porte à croire que la perfection morale concorde toujours à la perfection physique.
Balzac, Une double famille, Pl., t. I, p. 964.
10 On circule déjà par les rues, car les Orientaux se lèvent avant le soleil, et nous apercevons entre les maisons un beau ciel propre et pâle plein de promesses de chaleur et de lumière.
Maupassant, la Vie errante, « Vers Kairouan ».
11 Ce qui paraîtra bientôt le plus vieux, c'est ce qui d'abord aura paru le plus moderne. Chaque complaisance, chaque affectation est la promesse d'une ride.
Gide, les Faux-monnayeurs, I, VIII.
12 Non que le livre Devenir ») ne contienne des promesses (…) mais c'est le classique roman d'adolescent, portrait de l'auteur jeune qui entre dans la vie avec l'espoir de la dominer.
A. Maurois, Études littéraires, t. II, Martin du Gard, I.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • promesse — Promesse. s. f. Asseurance qu on donne de bouche ou par escrit, de faire ou de dire quelque chose. Promesse verbale. promesse par escrit. faire de grandes promesses, de magnifiques promesses. fausser sa promesse. manquer à sa promesse. manquer de …   Dictionnaire de l'Académie française

  • promesse — Promesse, Pollicitum, Pollicitatio, Promissum, Promissio. Promesse et obligation de comparoir en justice, Vadimonium. La promesse qu on fait à Dieu, Sponsio voti, Votum. Une promesse dont le cas et condition est escheuë, Commissa sponsio. Toute… …   Thresor de la langue françoyse

  • Promesse — (fr., spr. Promeß), 1) eine vorläufige, aber bestimmte schriftliche Erklärung, Einem zu einer bestimmten Zeit eine bestimmte Zahlung leisten, od. 2) (Promessenspiel) einen Gegenstand für solche liefern zu wollen, z.B. Staatspapiere zu einem… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Promesse — (franz., »Versprechen«), s. Aktie und Aktiengesellschaft (S. 237) und Heuergeschäft …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Promesse — (frz., »Versprechen«), Promessenlos oder Heuerbrief, Dokument über einen Vertrag (Heuervertrag, Promessen Heuergeschäft), durch welchen der eine Kontrahent (Verheuerer) dem andern (Heuerer) gegen eine gewisse Vergütung denjenigen Gewinn zu… …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Promesse — (promeß), frz., Versprechen, namentlich das schriftliche, Staatspapiere zu einer bestimmten Zeit um den bedungenen Preis liefern zu wollen; Vermiethung von Loosen bei der gewöhnlichen Lotterie oder bei einem Lotterieanlehen, wonach dem Miether… …   Herders Conversations-Lexikon

  • PROMESSE — s. f. Assurance qu on donne de bouche ou par écrit, de faire ou de dire quelque chose. Promesse verbale. Promesse par écrit. Faire de grandes promesses, de magnifiques promesses. Fausser sa promesse. N ajoutez nulle foi à ses promesses. Ce sont… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • PROMESSE — n. f. Action de promettre ou Résultat de cette action. Promesse verbale. Promesse par écrit. Faire de grandes promesses, de magnifiques promesses. Fausser sa promesse. Manquer, contrevenir à sa promesse. N’ajoutez nulle loi à ses promesses. Ce… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • promesse — (pro mè s ) s. f. 1°   Action de promettre. •   Dites moi seulement s il a sauvé mon frère, S il m a tenu promesse, CORN. Pomp. v, 3. •   Ceux qui font ces promesses les tiennent, PASC. Prov. X.. •   Leurs discours [des prophètes] expriment très… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Promesse — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. La promesse en marketing La promesse en droit La promesse dans le mouvement scout. La Promesse est un film belge réalisé par Jean Pierre et Luc Dardenne… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.